Sous les caresses

Texte de Valère Bertrand de novembre 2002 pour l'exposition à la Galerie Mireille Batut d'Haussy

En 91, Micky Mallet présente à la Maison de la Culture de Bourges une série particulièrement impressionnante de 16 toiles, grand format, construites suivant la problématique de la diagonale et du carré. Une manière comme une autre d'animer la surface de cet autre carré que l'on a coutume d'appeler un tableau.

L'ensemble est à ce point réussi que la peinture, presque à la limite du baroque, semble jaillir de tous les accidents que lui fournit comme par enchantement ce combat qu'elle maîtrise parfaitement. A tel point que, dans la foulée, laissant de côté la diagonale, Micky Mallet se passionne pour une autre problématique, tout aussi complexe - celle du carré dans le carré.

Commence alors, ce que l'on nommera, pour plus de commodité, sa période dite "peinture de palimseste". Une option, à laquelle elle travaille avec succès voici bientôt dix ans.

Et puis, tout récemment, les bords de son carré se sont à ce point rapprochés de l'extérieur - venant le tutoyer, presque touche à touche - que le spectateur s'est aperçu qu'il était tout bonnement en train de perdre les quelques repères auxquels Micky Mallet l'avait habitué. Pour mieux se retrouver, tout surpris, devant cette frontalité qu'elle veut résolument moins croustillante, et sur laquelle vont désormais venir se faire ou se défaire les sens que celuici voudra bien lui prêter.

A savoir, mais ce ne sont que des exemples... Le Vent, le Temps qui passe dans les blés... etc.

La main est de votre côté.

Valère Bertrand

Accueil - Abbatiale de Noirlac 2005 - Maison de la Culture Bourges 1991 - Biographie - Actus & Infos